l  lecture l  stop l 

Projet artistique

Bio
Vidéaste, graphiste, Camille Téqui concentre ses recherches autour de la question de l'identité ; elle filme le corps pour sa « matérialité » et ses « mémoires fugitives ». Son travail vidéo trouve sa place sur scène, dans des installations ou comme film expérimental autonome.  Pour alimenter cette quête, elle réalise des vidéos pour des compagnies professionnelles de danse et de théâtre contemporain – telles que la compagnie Éclats, l’Atelier La Renverse, la compagnie Maïeutique Théâtre (collaboration étroite avec Ingrid bertol), la La nageuse au piano.

Corps et identité
Aller à la rencontre. Habiter un espace. Sortir de l’atelier conventionnel et se créer un espace de travail singulier pour chaque pièce vidéo.
Filmer les corps. Des corps habités.
Le projet est né d’une volonté de montrer ce que tout le monde voit, mais que personne ne saurait décrire. Il sollicite une sensibilité visuelle plastique qui veut parler d’identité. Il engage une réflexion sur notre rapport aux images : que donne-t-on à voir et comment le donner à voir?
Dévoiler sans montrer ; être au plus près sans dépasser les limites. Le corps comme image de soi ou comme construction identitaire. Dialogue où le corps et la caméra remplacent ou complètent les mots. Comment filmer un corps qui raconte. Se reconnaître dans l’un ou se découvrir dans l’autre.